On en a parlé à profusion. En 2020, on continuera à en parler : la numérisation, la digitalisation, la révolution 4.0 pour les PME suisses, qui constituent 95% du tissu économique du pays. digitalswitzerland s’allie à BusinessIn et Impact IA pour créer une série de petits-déjeuners pour PME, les Matinales des PME.

Une panoplie d’options de digitalisation s’ouvrent aux PME pour rester concurrentielles sur le plan européen et international. De la plus petite à la plus grande PME, toutes pourraient bénéficier de cette transformation, chacune à sa manière. En 2018 en Suisse, 37% des PME n’avaient entrepris aucune stratégie en vue d’une transformation digitale et seules 18% d’entre elles ont prévu de le faire dans les deux ans à venir, selon une étude digitalswitzerland 2018. L’offre en matière de digitalisation est pléthorique ; comment définir ce qu’est la digitalisation pour une PME et comment choisir ce qui est utile pour l’entreprise ?

Terminologie et mise en place

Lorsqu’on parle de la digitalisation d’un marché, d’un métier ou d’un processus, c’est souvent pour résumer les mutations qui s’opèrent sur un secteur d’activité donné. La digitalisation d’un métier peut signifier que les processus et les méthodes de travail sont soutenus par des technologies digitales ; le rôle du numérique occupe ensuite une place prépondérante dans l’exécution des missions rattachées à ce métier. La transformation digitale, quant à elle, s’applique davantage aux organisations systémiques telles que les PME et les grandes entreprises, où la transformation s’opère profondément. Le changement s’opère vers un nouveau paradigme, les croyances existantes sont remises en question, comme l’organisation et les pratiques jusqu’alors établies. Qu’il s’agisse d’un CRM, de la gestion électronique de documents (GED), d’un site de vente ou encore de la production informatisée, chaque PME peut identifier de nouvelles opportunités au travers du numérique.

Selon le Département fédéral de l’économie, de la formation et de la recherche en Suisse (DEFR), « La transformation digitale demande à la PME d’adapter son fonctionnement. Des ajustements peuvent être effectués au niveau des processus internes, de la relation avec le client, et parfois au niveau du modèle d’affaires. En matière de processus, l’entreprise peut par exemple introduire un suivi informatisé de la production. La relation client peut être modifiée par l’introduction de la commande en ligne, de la configuration et de la gestion de la maintenance en ligne.»

Adopter la digitalisation en adéquation avec son activité

D’après les experts en digitalisation, la PME devrait prendre en compte quatre dimensions essentielles en planifiant sa digitalisation :

  • Une stratégie cohérente avec l’activité de l’entreprise qui passe par un diagnostic
  • Une préparation des collaborateurs pour faire une adéquation entre mission et évaluation
  • Un choix d’outils adaptés au fonctionnement de la PME et le pilotage de ces outils
  • Des formations aux nouveaux outils pour les collaborateurs.

Selon le CEO de PostFinance, Hansruedi Köng, « il s’agit (…) de sélectionner judicieusement des moments spécifiques pour agir en ligne et hors ligne dans le but de soutenir et d’accompagner de façon optimale le client…. ». Il faut savoir que les PME suisses ont comme avantages leur agilité et leur esprit d’entrepreneuriat ; elle sauront indéniablement prendre le meilleur de ce que le marché offre en termes de technologie pour rester compétitives.

Les objectifs de la transformation numérique

mm

Author Danièle Castle, digitalswitzerland

Senior Director Education & Talent

More posts by Danièle Castle, digitalswitzerland
X